Mesures Préventives - Coronavirus - covid 19

En savoir plus

Radiothérapie

Le service de Radiothérapie accueille, traite, et assure le suivi des patients atteints de tumeurs nécessitant un traitement par irradiation.

La Radiothérapie est l’une des disciplines clés du département inter-sites d’Oncologie.

Des consultations sont disponibles sur les trois sites hospitaliers (Delta, Ste-Anne et Braine-l'Alleud).

Les traitements en radiothérapie se font à l'Hôpital Delta (niveau -2 - 02/434.87.60)

Contact & Consultations

Hôpital Coordonnées
Hôpital Delta V +32 2 434 81 17 Etage 1H
Clinique Ste-Anne St-Remi V +32 2 434 37 42 Route 38
Hôpital de Braine l'Alleud-Waterloo V +32 2 434 70 85 Batiment D
Etage 0
Clinique de la Basilique X /
Centre Médical Edith Cavell X /
Centre Médical Parc Léopold X /
Centre Médical Europe-Lambermont X /
City Clinic Louise X /
Centre Médical Jean Monnet X /

Spécialistes

Radiothérapie

Les oncologues-radiothérapeutes participent à toutes les réunions multidisciplinaires où se décide la stratégie thérapeutique la plus adaptée à la maladie de chaque patient.

Ils travaillent en étroite collaboration avec toutes les équipes médicales et paramédicales spécialisées en oncologie du Chirec. Les patients sont accueillis par une équipe dynamique et chaleureuse dans un cadre lumineux et moderne.

 

Technologie de pointe

La direction du CHIREC a investi dans une technologie de pointe, de dernière génération. 

En effet, la radiothérapie occupe une place importante dans le traitement du cancer. On estime que plus de la moitié des patients oncologiques bénéficiera d'une radiothérapie au cours de sa maladie, soit à visée curative pour le contrôle local de la tumeur, soit à titre symptomatique pour pallier aux symptômes.

La radiothérapie consiste à utiliser des rayons de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses en cassant leur matériel génétique. Ainsi, les cellules ne peuvent plus se multiplier et la tumeur se réduit.

Nouvelles techniques

Les nouvelles techniques de radiothérapies comme l'IMRT (Irradiation Conformationnelle avec Modulation d'Intensité) et le VMAT (Arcthérapie Volumique avec Modulation d'Intensité) ont considérablement amélioré la distribution de la dose délivrée dans la tumeur tout en diminuant l'irradiation des tissus sains.

Ces techniques sont utilisées soit pour obtenir un meilleur contrôle tumoral, soit pour réduire la dose aux organes à risque et ainsi améliorer la tolérance et la qualité de vie des patients.

Equipement

L'équipement du service comprend un scanner de Simulation Somatom Confidence (Siemens), deux systèmes de planification de traitement (Eclipse, Varian et Iplan/Elements de BRAINLAB), deux accélérateurs linéaires de particules TrueBeam (VARIAN) et un projecteur de source pour la curathérapie gynécologique (GammamedPlus, VARIAN).

Le premier accélérateur linéaire est équipé du système Catalyst (CRAD). Il s'agit d'un système optique qui facilite l'installation et le positionnement des patients et qui contrôle en continu la position du patient.

Le Caralyst suspend automatiquement l'irradiation lorsque la déviation du patient sort des tolérances. Ce système permet également de synchroniser la radiothérapie à la respiration du patient, soit en respiration libre (Gating), soit en inspiration bloquée (DIBH) afin de réduire la dose délivrée au coeur de l'irradiation mammaire gauche.

Le deuxième accélérateur est un TrueBeamSTX Novalis dédié à la radiothérapie en conditions stéréotaxiques (Stereotactic Body Radiotherapy, SBRT). La SBRT est une technique de radiothérapie, de précision submillimétrique, permettant de délivrer des doses très élevées dans le volume cible avec une diminution rapide de la dose aux organes à risque. La dose est délivrée en un nombre limité de séances, généralement de 1 à 5 séances dans un petit volume.

Ce traitement est ablatif c'est-à-dire qu'il éradique les cellules cancéreuses. Il est très bien toléré même par les patients fragiles. En effet, la SBRT se fait en ambulatoire, elle est non invasive et ne nécessite pas d'anesthésie générale. Cette technique est indiquée dans le cadre de la prise en charge de tumeurs primitives (cancer bronchique, cancer de la prostate, tumeur cérébrale), mais également dans le traitement des métastases (cérébrales, pulmonaires, osseuses, hépatiques et ganglionnaires).